Information touristique : transit à Los Angeles

Très probablement, lorsque vous viendrez en Polynésie Française depuis Paris, vous passerez par Los Angeles car les autres options ne feront que rallonger le voyage et augmenter le prix du billet. Et à moins d'être allergique (ou interdit de séjour) aux Etats-Unis, il n'y a aucune raison pour s'imposer de telles contraintes.
Et lors du transit à Los Angeles (LA pour les intimes), Nanthilde a fait remarquer à juste titre que les choses était très différentes si le voyage était effectué ou non avec Air Tahiti Nui (ATN pour les intimes), ce qui m'a suggéré de faire cette page sur l'escale.

Avec ATN à LA (pour les très intimes !), lorsque vous ferez Paris-Papeete, vous serez encadré de A à Z et vous aurez toujours du personnel pour vous orienter et vous guider vers les différentes étapes (contrôle de douane, fouille, validation des cartes d'embarquements, etc...). Dans l'esprit d'ATN, l'escale fait encore partie du voyage et d'ailleurs, après l'escale, vous remonterez très certainement dans le même avion, à la même place, avec les mêmes passagers autour. L'avantage, c'est que vous aurez de l'assistance en cas de problème avec les autorités américaines, mais c'est un avantage qui sera bientôt limité car l'intérêt principal, c'était d'avoir de l'aide pour remplir la fameuse carte verte qu'on ne remplira plus à partir du 12 janvier, date à partir de laquelle elle sera remplacée par la procédure en ligne (voir page Information touristique : vol Paris-Papeete ). Mais le gros inconvénient, c'est que pendant l'escale à Los Angeles, vous serez limités dans vos déplacements, il ne vous sera pas possible de sortir de l'aéroport pour visiter la ville ou plus modestement, vous ne pourrez même pas aller faire un tour au duty-free.

Avec Air France (ou une autre compagnie), la philosophie est totalement différente car la compagnie va considérer que vous faites deux voyages : Paris-LA et LA-Papeete. Et lors de l'escale à Los Angeles, vous serez "abandonnés" dans l'aéroport comme lors de n'importe quel transit. L'inconvénient, c'est bien sûr le manque d'assistance et la possibilité de se perdre dans l'aéroport mais le gros avantage, c'est que ça permet de se balader librement, de voir des cousins si vous en avez à Los Angeles (si comme moi vous avez de la chance d'avoir de la famille partout dans le monde !) et de passer le temps en flânant dans les boutiques (pas géniales mais ça occupe). Et quand vous remonterez dans l'avion, ce sera très probablement un autre appareil avec des passagers différents.

Mais dans tous les cas, vos bagages de soute seront pris en charge et vous n'aurez pas à vous en occuper pendant l'escale, ce qui pour moi est le point le plus important. Et que ce soit avec ATN ou une autre compagnie, vous aurez les informations et l'assistance nécessaires pour vous débrouiller, à ma connaissance, aucune compagnie ne cherche à paumer des passagers lors d'un transit !
Autre point important, vos bagages de cabine seront à nouveau contrôlés et vos liquides interceptés, donc n'acheter pas de liquide (alcool, parfum) à Paris car ils resteront à Los Angeles !
En conclusion, la prise en charge pendant l'escale n'est pas pour moi un critère de décision mais plus le sujet pour une page à vocation "culturelle" qui vous permettra de briller dans un diner ;-). Enfin, je précise que je parle en fonction de ce qu'on m'a raconté et de ce que j'ai moi-même connu, à savoir un voyage avec Air Tahiti Nui en 2007, et un voyage avec Air France en 2008.


NB : Il n'est pas possible de réagir sur cette page mais vous pouvez réagir dans l'article Page "Information touristique : transit à Los Angeles"